Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

18/02/2010

GACHIS ECOLOGIQUE A LA MEDIATHEQUE DE CLAPIERS !

GACHIS ECOLOGIQUE A LA MEDIATHEQUE DE CLAPIERS ! :

camus.jpg
Des capteurs horizontaux sur l'auvent : harmonieux mais non optimisé (7% de rendement en moins ! )
FEV2010 001.jpg
De plus, le compte écologique n'y est pas :

La nouvelle médiathèque de Clapiers a été inaugurée le 11 Février 2010. Mais le compte écologique n'y est pas. La surface de toit disponible n'a pas été optimisée pour installer des panneaux photovoltaiques. Seul 260 m2 de capteurs ont été installés pour une énergie produite par an de 36 400 kWh (soit la production de 10 particuliers)(Source : Harmonie n° 270, magazine de l'Agglomération de Montpellier). Et ce essentiellement sur l'auvent.

Or 800 m2 de toiture idéalement située (Sud) aurait pu être équipé de capteurs photovoltaiques.

Actuellement :
Conformément à ce que j'avais retenu de la réunion sur le photovoltaique organisée par la Mairie,  nous avons une puissance d'environ 120 Wcrête par m2 de panneau polycristallin (de 120 Wcrête à 150 Wcrête par m2).
Donc 260 m2, puissance de 30 kW.
Sur 1200h d'ensoleillement : 36 000 kWh.

Le prix de la revente à EDF serait de 18 327 Euros = en gros 0,50 Euros fois 36400 kWh (avec quelques points de rendement (7 points ?) en moins du fait du positionnement des capteurs à l'horizontale).

Le blog de l'adjoint en chrage des travaux à Clapiers indique d'ailleurs:"Le parvis de l’édifice est couvert de 260 m² de panneaux photovoltaïques (production prévisionnelle de 36.400 kWh par an" si l'on projete ce résultat en tenant compte d'une sous production de 7% liée au positionnement horizontal se sont 36.654kWh/an qui seraient produit à 0,50 € ce sont 18.327€ de gains annuels".(http://montpelliervillages.midiblogs.com/archive/2010/02/...)

 

CE QUI AURAIT PU ET DU ETRE FAIT :
Le manque à gagner pour 800 m2 de toit actuellement non équipé est donc de :
- puissance manquante : 96 kW
- énergie manquante : 96 fois 1200 = 115 200 kWh
donc à 0,5 Euros le kWh revendu à EDF= 57 600 Euros par an.

Ce gâchis écologique a été stigmatisé par les élus du groupe changeons d'air dans un tract distribué le jour de l'inauguration, avec quelques approximations dans les calculs :

(Notamment les supposés 43 tonnes de CO2 sont émises par un véhicule diesel au bout de 275 000 Kms et non de 139 000 Kms!  (véhicule Diesel : 2,6 kg de CO2 par litre de Diesel, 6 litres aux 100 Km). Voir : http://www.econologie.com/emissions-de-co2-par-litre-de-c...)

MEDIATHEQUE A4 RECTO.jpg

MEDIATHEQUE A4 VERSO WEB[1].pdf

 Quatre  Annexes A, B, C, D;  trois réponses aux interrogations (celles de T. Teulade, Y.Paccou, M.Chastaing)

A) Droit de réponse du groupe "Changeons d'Air" :

"La financièrisation de l'écologie n'est pas notre crédo et ce n'est pas et loin de là l'objectif principal d'une véritable démarche de développement durable.

La différence d'appréciation est probablement là, notre objectif est de produire des Energies Renouvelables pour réduire les émissions de CO² et pas pour générer des plus value financières comme cela a été présenté lors de la réunon organisée par le groupe majoritaire du conseil municipal.
 
Néanmoins la formule de calcul retenue pour arriver à un gain de 8.800,00€ est la suivante :
         1kW/m² x 1.100 h/an x 0.20 = 220 kWh/m²/an x 800m2 x 0,50€
 * 1.100h = l durée d'ensoleillement moyen de notre région,
 -* 0,20 est le taux de transformation du polycristallin installé sur la médiathèque Françoise GIROUD de Castries (source Direction des batiments et des moyens généraux de l'agglo de Montpellier) et l'on peut légitimement penser que le même type de matériel aurait du être installé sur la médiathèque de Clapiers.
 
4°) le blog de l'adjoint en chrage des travaux à Clapiers indique :"Le parvis de l’édifice est couvert de 260 m² de panneaux photovoltaïques (production prévisionnelle de 36.400 kWh par an" si l'on projete se résultant en tenant compte d'une sous production de 7% liée au positionnement horizontal se sont 36.654kWh/an qui seraient produit à 0,50€ se sont 18.327€ de gains annuels,  Imaginons le gain sur 800m².
 
Et bon courage pour obtenir des éclaircissements sur ce gachis écologique auprés du groupe majoritaire, la réponse qui a été donné aux élus écologistes ets la suivante: "c'est une réalisation de l'agglo. pas de la commune" mais au fait qui est Vice Président de l'Agglo à Clapiers ?.
 
Cela dit la médiathèque est un magnifique outil culturel qu'il ne faut pas renier en tant que tel, c'est le gachis écologique que nous dénonçons pas son uasage culturel."
-
B) Pour que ce panorama soit exhaustif je vous livre aussi le point de vue de Y.Paccou :
L'installation ayant été entamée en 2009, de toute évidence ce sont les anciens tarifs qui lui sont applicables. Iil n'y avait à cette époque que 2 tarifs : "intégré à la construction" (assurant l'étanchéité par eux- mêmes ), 0,60€ /kwh  et autre... 0,33€.
J'ai un petit doute sur le caractère intégré à la construction des panneaux fixés uniquement sur l'auvent , mais je pense que cela devrait passer... donc ce serait 0,60€ /Kwh.
Effectivement j'ai été surpris qu'on n'ait pas équipé , sinon toute la toiture, au moins les toits orientés en gros plein Sud (la moitié) . Les panneaux sur auvent sont eux à l'est, mais peut-être sont- ils mobiles de façon à leur donner une inclinaison  Sud (à vérifier) , car sinon, à plat à l'est, très mauvais choix de rendement!  Seulement des panneaux qui se relèvent assurent-ils l'étanchéité... ?
De toute façon, le problème essentiel me parait être effectivement la non-utilisation des surfaces de toit plein Sud.
-
C) Un autre avis (très consensuel) en réponse aux posts sur le blog de Michel Chastaing, adjoint au Maire de Clapiers :

"A l’évidence, la fonction première d’une médiathèque n’est pas d’être une centrale photovoltaïque, mais un lien de rencontres, d’échanges, de culture.
Il me semble que l’architecte a voulu présenter à la vue des toits en tuiles, pour des raisons d’esthétique.
La Médiathèque Albert Camus constitue en effet le début d’une perspective, primordiale à Clapiers, qui aligne cet édifice public majeur, l’Esplanade Jean Jaurès, le Vieux Village et l’église, dont le mur-clocher est classé, ce qui engendre des contraintes architecturales fortes dans un périmètre de 500 mètres.
Les Collectivités territoriales subissent en outre des contraintes plus fortes que les particuliers (lorsque les installations de ces derniers ne dépassent pas 3 kWc de puissance).
Premier exemple, Départements et Régions se voient actuellement refuser par ERDF le raccordement des grosses centrales photovoltaïques des collèges et lycées aux conditions des particuliers.
Deuxième exemple, un texte récent prive les Collectivités territoriales du tarif d’achat le plus intéressant réservé aux particuliers, sauf pour les écoles et dispensaires communaux.
Gymnase, foyer, salle polyvalente, mairie, hangar réservé aux services techniques, n’ouvrent ainsi droit qu’au deuxième tarif (intégration dans le bâti) voire au troisième tarif.
Quant au quatrième tarif, encore plus faible, il est réservé aux centrales au sol.
Suite à ce nouveau texte, d’application rétroactive, l’avenir du photovoltaïque sous maîtrise d’ouvrage d’une collectivité territoriale est subitement beaucoup plus sombre que celui des particuliers pour le toit de leur résidence principale ou que celui des friches « industrielles » (comme par exemple l’ancienne décharge du Thôt)."

Il est vrai que ERDF est en train de renégocier, à la baisse, de nombreux contrats...

D) Réponse de Y.Paccou :

http://clcv34clapiers.midiblogs.com/archive/2009/09/10/so...

"Certes, certes, Michel, les collectivités , comme d'ailleurs les investisseurs privés, se voient désormais refuser l'accès au tarif de vente EDF le plus favorable, désormais réservé aux particuliers sur leur habitation.
Je ne trouve d'ailleurs pas cela choquant, car effectivement il y avait eu fin 2009 un déferlement de projets déposés ( par les investisseurs non particuliers) pour bénéficier des anciens tarifs.
Les nouveaux tarifs 2010 restent de toute façon, même pour les investisseurs professionnels, largement dans les niveaux normaux de rémunération du capital investi.
Idem pour les collectivités.
Mais la question pour la médiathèque n'est pas là:
Si une implantation de panneaux plus judicieuse et plus large ( en particulier sur les 2 toits orientés plein SUD), pas de problème pour bénéficier du tarif le plus élevé, puisque le projet date de bien avant fin 2009!
Je t'avais déjà alerté (ainsi que Pierre Maurel)sur la question en 2009, car je ne voyais rien sur les toits.
Il aurait sans doute encore été temps de rectifier le tir, si volonté politique il y avait!
Par ailleurs des panneaux horizontaux à l'est, bien plus de 7% de perte de rendement! , mais bon, les marchés étant signés pour les auvents, on pouvait les faire, mais en plus, faire des travaux supplémentaires sur les toits , en 2009!
Alors, ne botte pas en touche sur les nouveaux tarifs 2010!
Il y a eu effectivement une erreur dans la maitrise d'ouvrage de l'agglo de la part de ton leader adoré, Georges Freche, pour qui l'écologie n'est qu'un affichage de façade (ou d'auvent... ;->)"


-

Personnellement je continuerai de demander aux responsables municipaux les raisons de ce gâchis écologique :

- Quel est l'architecte qui n'a pas pensé à intégrer les capteurs dés la conception sur une toiture idéalement située ?

- Pourquoi personne n'a réagi à l'évidence de cette perte d'énergie propre et non polluante ?

 Je continuerai de suivre cette affaire dans l'avenir !

 

Apportez-nous vos remarques (il faut cliquer deux fois pour proposer un commentaire : ils ne sont pas bloqués !).

V.Meynier, Groupe Europe Ecologie "Dynamique Ecologiste à Clapiers".      safe_image.png

 Puisqu'on ne peut changer la science, changeons les politiciens qui ont échoués à Copenhague ! L'occasion se présente en Mars !

- Rejoignez-nous ! :
PROGRAMME INTEGRAL D'EUROPE ECOLOGIE :
ou aussi pour Clapiers  sur : http://www.viveclapiersvert.net
-
Et pour vos déplacelments doux, pensez scooter électrique. Il existe désormais un revendeur sur Montpellier :

Commentaires

Avec le groupe local Europe Ecologie Clapiers Montferrier, nous avons lors de l'inauguration de la médiathéque, alerté sur ce gachis écologique dont l'absence de traitement photovoltaîque n'est pas la seule abération.
Pas de récupération d'eau pluviale pour arroser les espaces verts.
Pas de norme HQE dans sa construction.
Pas d'isolation renforcée économisant l'énergie consommée.
Pas de volet aux fenêtres traitant les apports en calories solaires.
Pas de prise de recharge pour les utilisateurs (trices) de vélo ou scooter électrique.

Déjà, lors de notre 1er compte rendu de mandat en mars dernier, nous avions alerté sur ce gachis écologique en construction.
Aucune réponse du maire qui oublie trop souvent qu'il est vice président de l'agglo de Montpellier, maitre d'oeuvre de la médiathèque.

Sauf l'apparition de photovoltaîque sur le verrière qui n'était pas initialement prévu.

Une fois de plus, l'on ne peut que regretter l'absence de prise en compte de l'urgence écologique à Clapiers qui devrait être exemplaire dans ce domaine.

Une fois de plus, le maire de Clapiers et son équipe affiche l'écologie, parle de développement durable, mais rate des rendez vous comme celui de la médiathéque.

Cette médiathéque est un magnifique outil culturel, mais là encore nous aurions géré autrement.

Ecologiquement votre.

Thierry TEULADE

Écrit par : Teulade Thierry | 19/02/2010

Merci de votre commentaire !
Il n'y a pas de raison que vous n'y parveniez pas. C'est très simple.
A Bientôt.

Écrit par : MEYNIER | 05/10/2010

Il est exceptionnelle votre blog, rapide, pratique, nous l'aime bien, est ce que la réalisation d'un comme blogging est gratuite ?

Écrit par : pronostics france honduras coupe du monde | 15/06/2014

Les commentaires sont fermés.