Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

25/06/2010

ORGANISATION DE LA JOURNEE DES DEPLACEMENTS DOUX DU 11 SEPTEMBRE 2010

Dernière nouvelle : la pression collective a payé !
Extrait du dernier mel reçu :
"Monsieur le Maire,

Je viens d'être informé par Mme. Gabrielle Crouzil de votre décision 
nous accordant finalement la possibilité de mettre en place la Ronde 
des Lapins le 11 septembre, en incluant la fermeture demandée pour le 
passage dans la Grande Rue, à partir de l'Esplanade, puis un passage 
vers le parc.
Nous sommes évidemment ravis de ce revirement qui permettra que cette 
journée des déplacements doux soit cohérente et exemplaire pour le 
futur de notre commune... etc..."
Nils Ferrand

COUP DE GUEULE DE Nils Ferrand, Président de Clap'Bike sur l'organisation de cette journée :

Lettre ouverte à la mairie : "Une politique locale dure plutôt que douce : la honte des lapins et non la ronde..."

Monsieur le maire,

Votre refus de la "Ronde des Lapins" met en contradiction l'affirmation de votre politique et sa réalisation effective. Vous prenez le parti du dur contre le doux. Que lors de la journée des déplacements doux, vous ne choisissiez pas d'allouer 2h de préférence aux vélos et piétons et donniez de facto l'unique droit aux voitures démontre la réalité de vos projets. Malgré vos affichages sur le plan doux.

Il ne s'agissait pas d'une course, mais d'une rando de découverte clapiéroise, familiale et ludique, d'une occasion unique d'ouvrir notre ville à autre chose. Nous avions tout mis en oeuvre pour permettre qu'enfants et adultes soient associés et puisse découvrir la commune ; nous avions proposé un premier parcours très faiblement impactant, comme mes courriers vous l'ont indiqué, ceci début avril. (le premier parcours proposé n'incluait qu'un passage montant le long de l'école primaire, possible même en contre bande, ainsi que la moitié montante de la Fiole) Le passage prévu vers la Mairie et l'Eglise était l'opportunité d'une relation entre le public et les participants, au long des tours répétés, comme dans tous ces événements de village qui ont lieu ailleurs.

 Entre temps on nous avait demandé de modifier nos plans pour nous associer à l'organisation de la journée, nous en avions tenu compte et remis tout à plat dans cette perspective. Nous avons attendu votre décision et continué avec nos partenaires. Nous avons construit des compléments de proposition pour abonder au projet de la journée (randos Agropolis, rallye questions, animations). 3 mois après - clôture des bans.

Votre décision consacre le règne de la voiture dans Clapiers, rejette donc les dérangeants "doux" à sa marge. L'argument des commerçants est inconsistant, l'expérience de notre épicier local lors de la fête de la musique le démontre... Le café Philippe aurait fait moult fois son CA avec quelques tables de plus le long du parcours, et les fumeurs itinérants pour une fois auraient garé leur voiture ailleurs qu'en double file (vraie plaie pour tous les habitants, riverains ou pas), sur la place de la MJC. Fermer ces événements dans le centre (dont aussi l'Eolienne ?) pour empêcher la gêne ? Parfait, alors fermez tout le centre aux heures scolaires et vous éviterez ces grotesques embouteillages voituresques qui polluent poumons et âmes. Ayez alors le courage de dire et faire vraiment une politique moderne et ambitieuse dans ce domaine critique des transports et du cadre de vie. Faîtes de Clapiers un lieu exemplaire comme il pourrait l'être. Cela seulement fermera définitivement la porte aux critiques minables qui vous sont faîtes par ailleurs et contre lesquelles vous vous épuisez. 

Notre premier projet était responsable et réfléchi par rapport aux contraintes de nombre, de sécurité, de découverte, de plaisir... Vous le rejetez tout comme le deuxième que nous avions adapté à la mesure de votre événement. Nous avons travaillé collectivement pour cela, alors que la mobilisation bénévole est difficile. Certes la déception est grande, mais surtout le sentiment d'un gachis injustifié et inattendu. Dès lors je considère personnellement que ce serait la "honte des lapins" de nous exiler aux confins comme vous le proposez. Pour moi et les autres consultés récemment, la "Ronde des Lapins" n'aura pas lieu dans ces conditions ni notre association à cette journée ainsi dévaluée. Nous réserverons nos efforts pour d'autres occasions, ou d'autres lieux, où la "Ronde" trouvera une place plus naturelle. Nous continuons nos actions durables de soutien et promotion effectifs du vélo.

Convaincu que notre commune saura un jour pleinement démontrer la pertinence d'une politique concrète de déplacements doux, je vous prie d'agréer, Monsieur le Maire, l'assurance de ma considération clapiéroise. 

NF.

Commentaires

Nills a bien raison et aujourd'hui les maques tombent.

Qu'il est loin le temps des promesses lorsque que celui des réalisation arrivent.

Allez encore 4 ans à attendre.

Courage.

Thierry TEULADE

Écrit par : Thierry TEULADE | 26/06/2010

Les commentaires sont fermés.