Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15/09/2010

URBANISATION "forcée ?" à Castelnau

SAINTBO 001.jpg

Bonjour à toutes et à tous,

C'est la rentrée ! 

politiquement mouvementée...

SEPT2010 016.jpg
Un grand coup de balai ? :
SEPT2010 017.jpg
Même les écolos étaient là : début des cantonales ?
SEPT2010 018.jpg

Dans un autre domaine, après le succés de la journée de l'écomobilité et des déplacements doux du 11 Septembre 2010 à laquelle a largement contribué l'association Clap'Bike (deux supers randos VTT pour enfants et adultes (Merci à Nils et à Simon pour le super parcours adulte!), essais de scooters et vélos électriques présentés par le magasin de Pré d'Arènes "Mobil'Eco"),

je joins des nouvelles de l'urbanisation "forçée" à Castelnau ainsi que de la demande de révision du PLU. Cela fait suite à une rencontre publique en Mai 2009 dont le résumé est en annexe.

Malgré la demande des élus Verts, le PLU ne sera pas révisé :(Midi Libre du 15/09/2010)

La dernière séance du conseil municipal a été dominée par le débat sur la
présentation à tour de rôle par Pierrette Mienville, premier adjoint, et
Frédéric Lafforgue, adjoint à l'urbanisme, du bilan triennal de mise en
oeuvre du plan local d'urbanisme, un plan qui n'a pas été révisé depuis son
approbation en juin 2007.
 Pour le député-maire, « ce plan est exemplaire par son action dans la
durée, par sa cohérence et par sa réponse aux besoins de la population. Il
rééquilibre le parc de logements en répondant à la demande forte de logement
social par application d'un pourcentage de 27 % de la production totale avec
un rythme de 35 logements sociaux par an et accompagne le développement de
la ville par la création de nouveaux équipements publics ». Une mise en
révision de ce plan ne  lui paraît pas opportune. Un appui de l'opposition
socialiste qui se félicite de l'inflexion forte constatée vers le logement
social, Anne-Yvonne Le Dain, porte-parole de "Votre quotidien à Castelnau",
allant même jusqu'à féliciter le député-maire pour l'augmentation prévisible
du pourcentage de logement social qui de 7,65 % en 2007 pourrait atteindre
11 %.
Néanmoins, les élus socialistes insistent pour la préservation des arbres et
des habitats remarquables notamment avenue de l'Europe, préconisant le
lancement d'une étude paysagère et réaffirmant leur opposition à un destin
strictement immobilier de l'espace public du site Jean-Fournier.
 Concernant le domaine Sablassou-Clos de l'Armet qui va être urbanisé, « une
opération majeure de l'agglomération et de la commune plus vaste qu'Antigone
et Port-Marianne réunis », a précisé Anne-Yvonne Le Dain. « Il est impératif
de proposer un plan d'ensemble avec une vision dessinée du site. » Si les
élus socialistes ont émis un vote favorable pour ce Plu, il n'en a pas été
de même des Verts qui ont voté contre et dont les critiques tous azimuts ont
quelque peu irrité le député-maire leur posant une fois de plus la question
: « A quel endroit de la cité pouvons-nous construire les 750 logements
sociaux manquants ? »Un échange aigre-doux avec l'élu Verts Fabrice Massé,
ce dernier, courroucé, quittant la salle avant la fin de la séance.
 Porte-parole des Verts, Elisabeth Ghibaudo conteste dans ce plan les
défauts de mise en oeuvre de la charte des déplacements doux, l'absence
d'objectifs sur la vitalité commerciale et sur l'aménagement interquartier,
le manque de préservation du patrimoine architectural de la ville, l'absence
de desserte en transport public, estimant pour toutes ces raisons que le Plu
mérite d'être révisé.

ANNEXE 1 : 

« Le développement urbain en question ( s) ? »

Compte Rendu de la rencontre publique du mardi 18 mai au Palais des sports de Castelnau le Lez.

La réunion publique organisée par Vive Castelnau, les Verts et Europe écologie au palais des sports Jacques-Chaban-Delmas, sur l'urbanisation, a rassemblé, outre les militants écologistes, plus d'une cinquantaine de personnes.
Avec humour et minutie, Michel Marre a présenté un photo reportage sur les choix esthétiques et écologiques qui président aux transformations de la ville, avec la disparition des dernières forêts de feuillus du Devois, et l'apparition d'un nouveau paysage urbain minéral, standardisé, planté de palmiers.
Aliènor Bertrand a ensuite analysé les causes de l'urbanisation, et de l'accélération impressionnante de son rythme, depuis un an et après l'intervention de Odile Jacquet, association Éco-habitons, chacun a pu mesurer la différence entre une densification écologiqueguidée par une vision sociale de l'habitat collectif et la multiplication de programmes immobiliers spéculatifs, qui se construisent à Castelnau-le-Lez.
Un débat très animé s'est engagé, où nouveaux et plus anciens habitants de Castelnau-le-Lez ont fait part de leurs interrogations, de leurs expériences et de leurs réflexions. Le débat a porté sur la méconnaissance du risque d'inondation (clinique du Parc, parkings des immeubles de l'avenue de l'Europe), sur la délégation de l'aménagement de l'espace public aux promoteurs privés et sur la disparition des terres agricoles, notamment des 110 hectares qui vont être lotis à l'emplacement du Gérontopole.
L'incohérence de la politique commerciale, la circulation au centre du village, le surdimensionnement des surfaces commerciales à vendre, la mort des vergers du sud de la commune et la limitation de la ressource en eau, ont été les derniers thèmes abordés. Il est apparu de façon unanime qu'il fallait réviser nos documents d'urbanisme, et particulièrement le PLU (plan local d'urbanisme).
Une grande pétition sur un site Internet dédié, demandant cette révision, sera lancée dès la semaine prochaine.

Midi Libre du 26/5/2010 :
 http://www.midilibre.com/articles/2010/05/26/VILLAGES-Les...

 

Les commentaires sont fermés.